Le foie du goéland

Dans la vie, il y a les bons et les méchants. Comme il y a le bon et le mauvais cholestérol. Le cholestérol est cette substance graisseuse présente chez les animaux, essentielle au fonctionnement des membranes cellulaires. Mais un taux trop élevé de cholestérol, qui s’accumulerait là où il ne doit pas, surtout dans les artères, provoque chez les humains des problèmes de circulation sanguine, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.   Mais qu’en est-il des goélands? Le foie des « rats du ciel », grands amateurs de…

Suite ...

Le bras de Dieu

Le village de Saint-Éloigné-du-Monde ne comptait qu’une église. Chaque dimanche, les fidèles s’y rassemblaient pour assister à la messe. Sauf le fou du village. Les villageois l’avaient en aversion. Il était laid, petit, gros, bossu, poilu, boitait et sentait le dessous de bras. Il grognait plus qu’il ne parlait. Les enfants et les femmes le craignaient plus que le diable. Mais un dimanche, en pleine homélie du prêtre, le fou du village entra dans l’église, telle une apparition. Il fit trois pas dans la nef, s’arrêta net et cria: «…

Suite ...

Les cretons

La dame était mince. Ses cheveux tout blancs. Plus de soixante-dix ans. Coiffée et habillée avec soin. Je m’étais placé derrière elle à la caisse car elle avait peu de produits dans son chariot d’épicerie. Une caisse de 24 de Coors Light y prenait presque toute la place.   J’ai pensé sans malice: « Tiens, une émule de La Poune, qui boit une petite broue chaque jour pour se maintenir en santé et rester svelte », immortalisant sa recette dans une chanson de son album de Noël: Prendre un verre de…

Suite ...

Ah! les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles

Guy Lafleur et moi avons deux choses en commun: le même âge et un coeur qui bat à 40 pulsations/minute. Mais comme il s’est dépensé davantage que moi, en jouant longtemps au hockey et en courant la galipote, le Démon blond doit aujourd’hui utiliser le Circulation Booster Revivitive pour activer la circulation sanguine dans ses jambes; pas moi, lalalère. Malgré que nous disposions tous les deux d’un coeur d’athlète, un animal nous bat largement tous les deux sur ce plan. C’est ce que j’ai appris en regardant une émission diffusée…

Suite ...

Le pont

Je sais que certains insectes marchent sur l’eau comme Jésus avant qu’il n’ait des trous dans les pieds. On les appelle les patineuses. Joli comme nom. Mais ceux de ma cour ne savent pas nager. Du moins, les dizaines qui flottent, inertes, à la surface de l’eau quand je nettoie la piscine. Des guêpes, entre autres, qui ont dû plonger directement d’un tremplin imaginaire pour impressionner les femelles au milieu de la saison des amours.   Certains s’en sortent vivants lorsque je jette au loin le contenu du panier-filtre en…

Suite ...

La boîte aux livres de Nicole

Lundi 2 juillet. Jour férié. Mais le boulot m’attend. Comme d’habitude, je me stationne sur De Martigny, cette fois au sud de Fleury. En débarquant de l’auto, j’aperçois cette drôle de boîte aux lettres. Perchée au bout d’un poteau comme une cabane à oiseaux, elle donne directement sur la rue. Vitrée avec du courrier dedans. Que son propriétaire a négligé de ramasser, me dis-je. Quelle imprudence aussi, placer sa boîte aux lettres à portée de tous les promeneurs. J’approche. La boîte dispose de deux tablettes sur lesquelles se trouvent… des…

Suite ...

Pique-assiette

Rendez-vous, mardi matin, à la clinique externe de mon hôpital, celui où je travaille. Un test de sang qui requiert que je me fasse piquer dans le bras. Déception. L’Infirmière qui me pique d’habitude, tous les six mois, est absente. Cette femme est d’une telle délicatesse que je ne sens strictement rien quand elle enfonce l’aiguille dans la veine. La dernière fois, j’ai même pris la peine de la regarder faire. Je l’ai vue appuyer sur la seringue, tel le magicien qui enfonce des sabres au travers sa souriante et…

Suite ...

Chant des baleines

Vu dans une publicité de Marineland à la télé: un dauphin surgit soudainement de l’eau et frenche sans retenue une touriste qui se trouvait, tête penchée, au bord du bassin. Au hockey, le dauphin aurait mérité une punition d’inconduite de partie. Au tribunal, il aurait subi un procès pour attentat à la pudeur; poursuite arrêtée, 18 mois plus tard, en raison d’un délai trop long des procédures. J’ignorais que les dauphins avaient une langue. Je croyais plutôt qu’ils avalaient tout rond leur repas, sans le goûter. J’ai appris que tous…

Suite ...

Maudite boisson

Les fourmis aiment la bière. Du moins la St-Ambroise et la Sleeman, la bouteille claire au passé obscur. Deux caisses vides, l’une de St-Ambroise l’autre de Sleeman, se trouvaient dans la salle à dîner, après la fête de mon fils Antoine, près de la porte-patio donnant sur le jardin. Les fourmis ont pénétré illico dans la maison, par de micro-passages, et se sont installées en masse autour pour vider les fonds de bouteille. Les caisses ont été déplacées sur la galerie; les fourmis ont aussitôt afflué vers elles, délaissant la salle…

Suite ...

Huiiiit

J’étais à quatre pattes en train d’arracher les mauvaises herbes entre les pierres de la terrasse. Une lutte bien vaine mais qui m’aide à développer les muscles de mes genoux, une partie moins athlétique chez moi. J’ai entendu cet oiseau chanter: huiiiit, huiiiit, huiiiit, huiiiit, huiiiit, huiiiit. C’était joli. J’ai relevé la tête, l’apercevant au milieu du lilas, gorge rouge parmi les fleurs mauves. Probablement, un merle d’Amérique. J’ai tenté d’imiter son chant; il a changé de branche. L’aurais-je vexé, me suis-je dit, en pleine parade nuptiale? Car, chez les…

Suite ...

Pisser le sang

C’est le docteur qui collabore à l’émission Debout les comiques diffusée tôt le matin à CKOI qui l’affirme: la présence de sang dans l’urine est anormale. Elle pourrait révéler une pathologie grave et requiert la consultation immédiate d’un médecin. Je préfère en informer mes amis vieillissants, alertes retraités pour la plupart, mais aussi les autres, malentendants qui se déplacent en marchette et qui dorment à poings fermés à cette heure matinale avant que n’arrive la préposée qui leur donnera leur bain hebdomadaire, que je trouve désavantagés par rapport à la…

Suite ...

La naine et le teckel

Je prends souvent des voies secondaires pour me rendre en auto à l’épicerie. Pour éviter les rues principales où il y a congestion et celles où il y a des travaux. Soit, dans mon quartier, les cinq rues sur 350 où l’on peut rouler encore normalement. Au coin de Marseille et Granby, où circulent plus de piétons que d’autos, j’ai vu cette dame, une naine, qui promenait son chien, un teckel. Bas sur pattes tous les deux; jambes arquées tous les deux. Croyez que je n’ai rien contre les petites personnes.…

Suite ...

Le réveil de la nature

J’ai même pas eu, comme les jours précédents, à mettre le nez dessus. Déjà que l’érable devant la maison, orphelin depuis deux étés, s’était mis à chanter, accompagné de sa chorale d’oiseaux. Les bourgeons se sont mis à gazouiller dans mes haies. À quatre pattes sur la pelouse, je renifle les racines des pissenlits qui écloront dans pas long. Puis, je me suis levé carré au son d’un bruit familier: une tondeuse à gazon. Je ne rêve pas. Un voisin a sorti sa tondeuse et l’étrenne joyeusement sur de l’herbe…

Suite ...

La mort peut attendre

1 h 30. Une femme à la sacoche plastifiée en faux-crocodile se présente au triage. L’infirmière l’accueille, l’écoute avec bienveillance puis la renvoie dans la salle d’attente. Elle me dit tout bas: « Cette patiente a des idées suicidaires; elle ne doit pas rester seule avant d’être vue par le médecin. » Ça tombe bien, elle est accompagnée de sa sœur. Mais à 3 h, celle-ci quitte l’hôpital. Besoin de dormir deux heures avant d’aller travailler. J’avise mon remplaçant de suspendre ses rondes et de ne pas quitter la patiente…

Suite ...

Make Nature Great Again

La découverte est passée pratiquement inaperçue. Page 66 du Journal de Montréal, édition du 24 avril 2017. Une larve qui mange le plastique. À défaut de cire, son mets favori. Son nom scientifique: Galleria mellonella. L’expérience a démontré que cent Galleria mellonella peuvent dévorer un sac de plastique en un mois. C’est peu, direz-vous? Super rapide, au contraire, considérant que cette matière polluante met des centaines d’années à se décomposer dans la nature. Même mortes, les larves dégradent le plastique. Une « soupe » de Galleria mellonella décédées depuis peu, paix…

Suite ...

Y a des jours de plaine

Qadesh, 1285, av. J.-C. Marathon, 490 av. J.-C. Poitiers, 732. Hastings, 1066. Tenochtitlan, 1521. Waterloo, 1815. Gettysburg, 1863. Verdun, 1916. Stalingrad, 1942. Khe Sanh, 1968. Plusieurs des batailles les plus marquantes de l’histoire se sont déroulées dans une plaine jouxtant une ville rendue célèbre et scellant le destin de tout un peuple. Alors pourquoi la bataille qui a eu lieu en 1759 dans une plaine près de la ville de Québec, ratifiant le sort de la Nouvelle-France en Amérique, s’appelle-t-elle la bataille des Plaines d’Abraham? Même pas un nom de…

Suite ...

Une pédale révolutionnaire

Ou une pédale novatrice, ou une pédale avant-gardiste. J’ai pas tout retenu du slogan publicitaire annonçant le nouveau système de vadrouille et d’essoreuse rotative de Vileda à la télé. Comment, me suis-je demandé, une pédale peut se révéler révolutionnaire? Surtout à ce prix dérisoire, 39,97 $ chez Walmart. Dans ma tête, une pédale, d’auto, de vélo, de poubelle, de machine à coudre ou de piano, reste une simple plaque sur laquelle le pied s’appuie pour transmettre un mouvement à un appareil. Les premières fusées étaient actionnées comme ça. Par curiosité, j’ai…

Suite ...

Périple aux Galeries d’Anjou

Hier, bref magasinage aux Galeries d’Anjou desquelles je suis ressorti avec 4 nouveaux bermudas dont deux carreautés. Tout pour exciter mes collègues féminines qui n’auront jamais la chance de me palper les fesses dans cette tenue à l’hôpital où je travaille puisque les agents de sécurité, ça ne porte pas de bermudas. Sur le chemin du retour, dans l’allée centrale, j’ai vu une femme qui textait tout en marchant. Et j’ai décidé de me livrer à une expérience scientifique; je l’ai suivie… En moins de 5 minutes, elle a heurté…

Suite ...

La police qui pardonne

Jésus s’est éteint sur la croix en pardonnant à ses bourreaux. Personnellement, j’aurais manifesté quelque réticence. Ce qui explique, en partie, que nous ayons eu des carrières différentes. Et que je n’aie que 35 amis Facebook et Lui des centaines de millions. De nos jours, je trouve qu’on a le pardon facile. Ainsi, des compagnies d’assurances dont la mienne, martèlent à la télé qu’elles offrent à leurs clients deux « accidents d’auto pardonnés ». L’une d’elles dans une publicité plutôt drôle dans laquelle un chauffeur de taxi, en prêchant la…

Suite ...

La robe rose

L’hôpital où je travaille dispose de nombreuses pièces parmi lesquelles un hall d’entrée, des salles d’examen, des salles d’opération, des salles de repos, des salles d’attente, des salles de formation, des salles de réunion, des salles mécaniques, des bureaux de médecins, des chambres comme à l’hôtel, les deux substantifs, hôtel et hôpital dérivant du même étymon latin, hospitalis, qui a aussi donné hôte, une clinique externe, une cafétéria, des toilettes, une morgue et un local tenu par des bénévoles. Le personnel œuvrant dans ce local, des personnes âgées en général,…

Suite ...

Dans la file à l’épicerie

Au comptoir des viandes chez mon épicier Métro, j’attendais mon tour, le numéro 75 à la main. On appela le numéro 74. Une vieille dame accompagnée d’une plus jeune, la quarantaine, sans doute sa fille, s’avança et passa sa commande: « À peu près cinq tranches de baloney, pas trop minces, SVP. » … La préposée à la charcuterie, qui en a vu d’autres, sembla se livrer à un intense calcul mental doublé d’une micro-analyse psycho-socio-économique: À peu près cinq ne peut être précisément cinq, donc, si j’y vais au…

Suite ...

Ils sont arrivés ensemble

Ils sont arrivés ensemble à l’Urgence. Il était passé minuit. Vieux tous les deux. Je me suis demandé qui, de l’homme ou de la femme, était malade. C’était l’homme, 87 ans. « Soixante-cinq ans de mariage, oui monsieur ». Et ils se tenaient encore par la main. L’infirmière au triage l’a examiné et couché immédiatement sur une civière. Il souffrait de palpitations. La femme, 84 ans, s’est soudainement sentie mal ainsi séparée de son homme. Couchée elle aussi. Leurs civières se touchaient mais l’une derrière l’autre. Leurs voix éteintes ne…

Suite ...

Dans la salle d’attente

J’étais dans la salle d’attente. Le chirurgien, celui qui m’a reconstruit le nombril comme d’autres rebâtissent un genou, m’avait donné rendez-vous à 13 h 30 pour l’examiner une dernière fois.   Un homme bougonnait à côté. Il était tanné, disait-il à sa voisine, une pure inconnue, de donner 5 $ à sa blonde pour qu’elle mette du gaz dans leur auto… L’amour qu’un homme porte à sa blonde peut-il se traduire au nombre de fois qu’il lui donne 5 $ pour mettre du gaz dans leur char? Et si elle faisait…

Suite ...

La vie éternelle

Depuis le 19e siècle, l’espérance de vie moyenne de l’être humain a beaucoup augmenté. Grâce, principalement, aux améliorations survenues au regard de la santé publique, de l’alimentation, de l’hygiène et de l’environnement. Ainsi, en 1900, un bébé qui naissait pouvait espérer vivre jusqu’à l’âge de 47 ans; en 2018, son espérance de vie atteint 79 ans. Bien sûr, il y a de plus en plus de centenaires sur terre. Certains détiennent même un record de longévité: le Japonais Jiroemon Kimura, mort à 116 ans; la Française Jeanne Calment, morte à…

Suite ...

Mon corps, bibliothèque sans fond

L’acide désoxyribonucléique est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules des formes de vie connues… (À des fins de raccourcissement des phrases et pour éviter que nos distingués lecteurs, qui lisent à haute voix, ne souffrent d’une foulure de la langue, l’emploi du sigle de l’acide désoxyribonucléique, d’usage commun, prévaudra dans ce billet: ADN). L’ADN est composé de deux brins formant une boucle à double hélice dont la séquence contient toute l’information génétique, appelée génome, qui permet le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants. Les propriétés…

Suite ...

Le rut olympique

Les Jeux olympiques d’hiver 2018 de PyeongChang ont débuté le 9 février. Ils se termineront le 25 février. Pour l’occasion, 110 000 condoms ont été distribués à 2925 athlètes venus de 92 pays… Calculatrice. Les Jeux durent dix-sept jours. Enlevons les journées consacrées aux cérémonies d’ouverture et de fermeture durant lesquelles, j’ose croire, les athlètes se retiendront de forniquer devant 35 000 personnes réunies au stade et devant leurs proches ‑ mamans, papas, conjoints, conjointes ‑ qui les regarderont assurément assis dans leur salon sur toutes les télés du monde; il…

Suite ...

Buée de chat

07 h. Minou noir a demandé la porte. « T’es sûr Minou noir, il fait -16 C dehors? ». 07 h 03. J’ai versé du lait sur mes céréales. En relevant la tête, j’ai vu la buée dans la fenêtre. Première fois que je voyais de la buée de chat. J’ai rouvert la porte. Minou noir est rentré précipitamment dans la maison sans aucune dignité. Je lui avais dit pourtant que c’était froid mais il fallait que ça vienne de lui. Les enfants sont aussi comme ça. Minou noir n’est…

Suite ...

Que la force soit avec toi

J’ai appris ce qu’était la force centrifuge au secondaire dans mes cours de physique bien que la moyenne de mes notes en cette matière fut misérable. J’ai pu l’expérimenter la première fois au Parc Belmont dans La Soucoupe, mes soeurs et moi étant déportés vers l’extérieur sous l’effet tournoyant du manège comme les passagers d’une voiture qui effectue un virage serré. Personne n’a vomi mais si cela s’était produit, nous n’aurions pas été aspergés; les passagers des autres soucoupes, si. Fort de cet enseignement, j’ai pu régler, ce matin, ce…

Suite ...

Goodbye, Mr. Chips

J’avais 18 ans quand le film Goodbye Mr. Chips est sorti au cinéma. C’était en 1969. Je l’ai revu quelques fois depuis à la télé et, tout récemment, à Cinépop. Toujours avec le même plaisir. C’est l’histoire, comprends-tu, d’un professeur de langues mortes, Arthur Chipping, joué par Peter O’Toole, et d’une chanteuse de cabaret, Katherine Bridges, jouée par Petula Clark, que tout sépare mais qui tombent amoureux l’un de l’autre lors d’un voyage à Pompéi. Elle met fin à sa carrière pour l’épouser et le rejoindre dans son collège anglais.…

Suite ...

L’homme sans tête

C’était samedi. L’homme me faisait dos chez Métro dans l’allée des fruits, précisément devant le comptoir des bananes. J’ai d’abord vu son manteau mais pas la tête. J’ai trouvé curieux qu’un manteau puisse posséder des jambes et des mains poussant un chariot d’épicerie mais pas de tête. Puis, en me tassant, j’ai su que c’était un très vieux monsieur, approchant sans doute les 90 ans, dont la tête faisait presqu’un angle droit avec son cou. Comme si elle était devenue trop pesante à force d’avoir pensé toutes ces années. Il…

Suite ...

Affaire croustillante

Fredric Baur, chimiste, est décédé à Cincinnati dans l’Ohio en mai 2008 à l’âge de 89 ans. Il est l’inventeur du processus permettant de conditionner les chips en les empilant dans un tube. Les boîtes de Pringles, c’est lui. Fier de son invention brevetée en 1966 et qui l’a rendu riche, il avait exprimé, avant de mourir, une étrange dernière volonté: que ses cendres soient versées dans une boîte de Pringles et placées ensuite dans le caveau familial. Sa famille a-t-elle respecté son souhait? À moitié. Une partie de ses cendres…

Suite ...

1.34 $ le litre

L’essence est chère. Plus encore les weekends. Dans les années 70, le combat féministe avait conduit les Québécoises à brûler leur soutien-gorge. Cinquante ans plus tard, prenant exemple sur elles, tous les automobilistes du monde, approximativement un milliard, devraient en finir avec leur dépendance énergétique. Les Allemands l’avaient compris durant la Seconde Guerre mondiale. À défaut de disposer de ressources suffisantes en pétrole, leurs savants ont développé des carburants synthétiques produits à base de charbon qui se trouvait en abondance sur leur territoire. Une essence de synthèse peut être obtenue…

Suite ...

Papa?

Mercredi 20 h. Je pitonne sur la chaîne 641, Séries +, en espérant tomber sur un nouvel épisode de Élémentaire avec Sherlock Holmes, mon émission préférée ces jours-ci. Hélas, on diffuse Code Black, que je n’ai jamais vue. Ça se passe à l’Urgence d’un hôpital, comprends-tu, à Los Angeles précisément, où le personnel médical se démène comme le diable dans l’eau bénite pour offrir des soins à des patients qui débarquent à pleines portes des ambulances. Parmi eux, un père et sa fille victimes d’un accident d’auto. L’ado de 15…

Suite ...

Chasse au petit gibier

Journal de Montréal, 2 décembre 2017. Des coyotes ont été vus dans certains quartiers de la ville et s’aventurent même près des écoles. La SPCA soutient que la présence de ces animaux sauvages est un phénomène positif qu’il faut aborder sous l’angle de la cohabitation pacifique. Au même titre que les voies réservées aux orignaux qui bordent les routes d’Anchorage en Alaska. Les coyotes ne mangent pas les enfants. Trop gros. Et ils trouvent que les bébés goûtent la bave; celle de leurs parents qui leur font des pets sur…

Suite ...